Jean-Yves Delattre évoque le droit à l’oubli

Jean-Yves Delattre évoque le droit à l’oubli.

Jean-Yves Delattre témoigne sur le projet d’intégration des astrocytomes pilocytiques dans la Grille de référence AERAS initié et conduit avec succès par Claude Forget, patient représentant des usagers responsable de la Commission des patients. Depuis 2018, le délai légal du droit à l’oubli est de 4 ans au lieu de 10 ans.

Ne pas pouvoir emprunter pour acheter son logement nuit considérablement à la qualité de vie des patients atteints d’une tumeur cérébrale. Claude Forget et Monique Hailllant pour la Commission des patients de l’ARTC et le Dr Caroline Dehais, médecin experte des gliomes à La Pitié Salpêtrière ont mené un travail en profondeur auprès du Ministère de la Santé et des Compagnies d’assurance pour améliorer la situation.
Ensemble, ils ont obtenu un premier succès pour un type de tumeur cérébrale.
Le délai du Droit à l’oubli est passé de 10 ans à 4 ans pour les astrocytomes pilocytiques. Un nouveau projet est en cours pour les patients atteints d’un méningiome qui est la forme la plus répandue de tumeur cérébrale.
Jean-Yves Delattre témoigne.