L'ARTC pendant la pandémie