Retour à l'accueil

ARTC

Association pour la Recherche sur les Tumeurs Cérébrales

Partenaire de la Fédération de Recherche sur le Cerveau

Espace professionnel

Etude des voies de signalisation impliquées dans le développement des gliomes et la résistance aux traitements

Afin de mieux comprendre la résistance des tumeurs aux traitements et ainsi proposer de nouvelles stratégies thérapeutiques, il est nécessaire d'étudier les voies de signalisation impliquées dans ces processus.

Pour cela, l'équipe possède deux types de lignées cellulaires gliales : des lignées commerciales (dont disposent la plupart des équipes de recherche en neuro oncologie) et des lignées originales de cellules souches tumorales (établies au laboratoire).

[[wysiwyg_imageupload:55:]]

En effet, des cellules souches neurales tumorales (CSNT) ont été mises en évidence dans des glioblastomes. Ces CSNT ont été montrées plus tumorigènes que les cellules tumorales « non souches ».

Les CSNT sont souvent considérées comme responsables de l’apparition et de l’entretien de la tumeur mais également de la résistance, partielle ou complète, aux traitements classiques (radiothérapie et chimiothérapie). Il a en effet été montré qu’au sein de la tumeur, les cellules souches sont plus résistantes à la radio- et à la chimiothérapie que les cellules non souches. Un des objectifs de l'équipe est d'isoler ces cellules souches tumorales à partir de gliomes opérés dans le service de neurochirurgie de l'hôpital de la Salpêtrière.

Ces cellules, une fois isolées, sont caractérisées sur le plan génomique, afin de connaitre précisément leurs altérations génétiques. Des travaux menés par d'autres équipes ont montré que ces cellules présentaient des altérations génétiques plus représentatives de celles retrouvées chez les patients. Ainsi, même si elles sont plus difficiles à utiliser que les lignées commerciales, les cellules souches tumorales constituent sans doute des modèles particulièrement pertinents.

Nous constituons une banque de lignées de cellules tumorales (lignées commerciales et lignées de cellules souches tumorales établies au laboratoire). Cette banque permettra plusieurs types de travaux :

l'étude des voies de signalisation impliquées dans la croissance de ces cellules et dans la résistance aux traitements, permettant d'identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. Cette voie de recherche découle directement de l'étude des altérations génomiques présentes dans les gliomes ;

l'étude in vitro de l'efficacité anti tumorale de nouveaux traitements mis à disposition par les laboratoires pharmaceutiques. Nous utilisons une batterie de tests pour évaluer les conséquences du traitement sur la mort cellulaire (apoptose), la prolifération et les propriétés invasives des cellules. Si les résultats obtenus à ce stade sont prometteurs, des expériences similaires seront reproduites in vivo sur les mêmes cellules greffées chez dans le cerveau de souris.

Ces travaux constituent le premier pas afin de tester des traitements adaptés aux caractéristiques génétiques des tumeurs, d'initier des essais cliniques originaux et à terme de proposer aux patients des thérapeutiques "personnalisées".

9 avr 2011

Soutenir l'ARTC
  • Page Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Contact
  • Rss

Côté pratique

Guide du patient, adresses, numéros utiles...
>> Lire la suite

La lettre de l'ARTC

Découvrez en ligne
la lettre bi-annuelle de l'ARTC
>> Lire la suite

ARTC TV

Découvrez les vidéos réalisées par l'ARTC
>> Lire la suite

Partagez !

Aidez nous à faire connaître l'action de l'ARTC
>> Lire la suite