info covid 19

INFECTION PAR LE CORONAVIRUS: Mesures de prévention et conduite à tenir chez les patients pris en charge pour une tumeur cérébrale

Une nouvelle devise pour vous protéger : " Loin des yeux, près du cœur !"

Dans le contexte sanitaire actuel, le strict respect des mesures de confinement et l’application des " gestes barrières " sont encore plus essentiels chez les patients suivis pour une tumeur cérébrale, que dans la population générale. Il importe d’être " rigoureux " dans leur application ! En effet, la maladie et ses traitements ont tendance à affaiblir le système immunitaire et cette faiblesse transitoire doit être contrée par un confinement parfait.

Afin de vous protéger, les circonstances imposent une période d’éloignement physique de l’hôpital. Les équipes médicales ont donc pris des mesures pour limiter au maximum vos sorties et vos visites à l’hôpital sans compromettre votre prise en charge médicale. Certains traitements ont, ainsi, été volontairement adaptés ou simplifiés pour n’en garder que le " cœur " afin de limiter vos déplacements. Par exemple, il pourra vous être donné 2 cures d’un traitement par voie orale (pour 2 ou 3 mois) avec surveillance de vos prises de sang faites dans votre laboratoire de proximité et dont les résultats seront transmis à l’hôpital. Cette surveillance sera suivie d’une consultation par téléphone ou par télémédecine à 4 ou 6 semaines pour vous donner le " feu vert " au début de la deuxième cure (traitement) qui sera déjà en votre possession à domicile.

Dans le même but, nous sommes amenés à développer beaucoup les consultations par téléphone ou par télémédecine lorsque vous êtes en surveillance.

Vous trouverez ci-dessous un rappel des gestes barrières à suivre ainsi que la conduite à tenir en cas de symptômes.

Dans tous les cas, les équipes médicales et soignantes restent très attentives, à votre écoute. En particulier votre médecin (et votre infirmière) référents. N’hésitez pas à les contacter !

 

Comment se protéger et comment protéger les autres ?

Des gestes simples de prévention, adoptés au quotidien, permettent de réduire la transmission des infections hivernales. Ces " gestes barrières " font barrage aux virus et contribuent à se protéger et à protéger votre entourage.

Ils sont au nombre de 4 :

En complément des 4 gestes barrières essentiels d’autres mesures peuvent être prises pour limiter la diffusion des virus, au quotidien, à son domicile et à l’extérieur :

  • Aérez votre logement au moins 10 minutes tous les jours ;
  • Rangez les brosses à dents séparément et ne les échangez pas ;
  • Evitez de partager les verres et les couverts à table ;
  • Ne sortez pas, et en cas de nécessité absolue, n’utilisez pas les transports en commun ;
  • Respectez la distance recommandée d’1 mètre avec vos voisins ;
  • Demandez à vos proches de vous apporter des repas à domicile ou de vous les préparer en respectant les gestes barrières ;
  • Découragez les visiteurs qui voudraient venir vous voir et adoptez les échanges téléphoniques.

Si le respect du confinement vous est pénible à supporter, contactez votre médecin référent pour savoir quelle aide psychologique peut vous être apportée.

 

Quand dois-je suspecter une infection par le coronavirus ?

 Les symptômes les plus fréquents de l’infection par le coronavirus sont :

  • Fièvre
  • Fatigue
  • Toux
  • Nez qui coule
  • Gêne pour respirer
  • Mal de gorge
  • Maux de tête
  • Courbatures
  • Perte du goût et de l’odorat
  • Diarrhée

Nous vous recommandons de surveiller votre température 2 fois par jour.

Si vous prenez des corticoïdes, poursuivez votre traitement comme préconisé par votre médecin. Dans le cas contraire, ne prenez ni anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS, ibuprofène), ni corticoïdes, ni tout autre traitement sans avis médical.

Concernant les éventuels traitements préventifs ou curatifs de l’infection par le coronavirus, des essais cliniques sont en cours, notamment dans plusieurs centres français. Votre médecin se tient régulièrement informé de leurs avancées et résultats. Il ne manquera pas de vous avertir si un traitement devait être à recommander dans votre situation.

 

Que Faire en cas d’apparition de symptômes infectieux (fièvre) ou respiratoires (toux, difficultés à respirer) ?

Dans tous les cas, n’oubliez pas de communiquer les coordonnés de votre oncologue référent et de son service hospitalier à tout professionnel de santé devant vous prendre en charge.

 

Pour en savoir plus

https://www.gouvernement.fr

https://www.santepubliquefrance.fr

https://ameli.fr

https://www.pasteur.fr

https://www.ligue-cancer.net/forum/56382_coronavirus-covid-19-et-cancer

Radiothérapie et radiorésistance

 

Elisabeth Cohen-Jonathan Moyal est professeur en oncologie-radiothérapie et dirige une équipe de recherche Inserm au sein de l’UMR 1037 ainsi que le département de Radiothérapie du pôle de recherche hospitalo-universitaire en cancérologie de Toulouse. Ses travaux portent sur la radiorésistance des gliomes et les moyens de les contrer.

Lire plus

Cellules tumorales microenvironement

Cellules tumorales et micro environnement

Le projet de recherche de Quentin Richard, qui prépare sa thèse de doctorat avec l’équipe de Marc Sanson, se concentre sur le rôle du 2-hydroxyglutarate (2-HG) dans le dialogue entre les cellules tumorales et le microenvironnement de la tumeur.

Il existe plusieurs types de gliomes qui représentent le sujet principal des recherches de l’équipe Sanson/Huilliard. Depuis 2016, la WHO (World Health Organization)

Lire plus