Retour à l'accueil

ARTC

Association pour la Recherche sur les Tumeurs Cérébrales

Partenaire de la Fédération de Recherche sur le Cerveau

Espace professionnel

Près de 20 ans après l’inclusion du 1er patient dans l’essai 9402

Près de 20 ans après l’inclusion du 1er patient dans l’essai 9402 du Radiation Therapy Oncology Group ou RTOG, les résultats à long terme de cette étude continuent de modifier la prise en charge des tumeurs gliales anaplasiques. Après avoir montré l’intérêt de l’association chimiothérapie par PCV (Procarbazine-CCNU-Vincristine) et radiothérapie dans les tumeurs anaplasiques avec co-délétion 1p19q en 2012, l’équipe du Pr G. Cairncross montre que cette association thérapeutique est également profitable aux patients avec tumeur sans co-délétion 1p19q mais avec mutation des gènes IDH.

Cela confirme la nécessité de définir le profil moléculaire des tumeurs anaplasiques : co-délétion 1p19q et mutation IDH, dès le diagnostic avant l’initiation du traitement. Compte tenu de la longue survie de ces patients, il est désormais important de considérer l’éventuelle neurotoxicité des traitements et d’envisager de repousser l’instauration du traitement par radiothérapie.

C’est l’objectif de l’essai français POLCA, qui doit débuter en 2014 et évaluera l’impact du traitement par PCV seul (avec radiothérapie retardée) au traitement combiné d’emblée par radiothérapie et PCV. (Cairncross et al, JCO 2013)

Dr Caroline Dehais

Neurologue. Service de neurologie 2 – Mazarin. Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière.

10 avr 2014

Autres actualités

Soutenir l'ARTC
  • Page Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Contact
  • Rss

Côté pratique

Guide du patient, adresses, numéros utiles...
>> Lire la suite

La lettre de l'ARTC

Découvrez en ligne
la lettre bi-annuelle de l'ARTC
>> Lire la suite

ARTC TV

Découvrez les vidéos réalisées par l'ARTC
>> Lire la suite

Partagez !

Aidez nous à faire connaître l'action de l'ARTC
>> Lire la suite