Retour à l'accueil

ARTC

Association pour la Recherche sur les Tumeurs Cérébrales

Partenaire de la Fédération de Recherche sur le Cerveau

Espace professionnel

Quand, pourquoi et comment réaliser un bilan neuropsychologique dans le suivi d’une tumeur cérébrale ?

Quand, pourquoi et comment réaliser un bilan neuropsychologique dans le suivi d’une tumeur cérébrale ? 

Vous êtes suivis et vous recevez (ou avez reçu) un traitement pour une tumeur cérébrale. Parmi les symptômes que vous pouvez ressentir, il peut y avoir des difficultés pour vous concentrer, pour retenir de nouvelles informations ou pour trouver les mots. Ces symptômes peuvent être causés par la tumeur elle-même, mais aussi par vos traitements, d’éventuels troubles endocriniens ou un état de fatigue. Vous pouvez en parler avec votre médecin référent. Celui-ci pourra alors vous proposer de réaliser un bilan neuropsychologique.

Le but d’un bilan neuropsychologique est d’évaluer, à un moment donné, vos capacités cognitives. On appelle capacités cognitives les fonctions de communication (par le langage), de mémorisation, de reconnaissance visuelle, de raisonnement  ou d’attention. Nos capacités cognitives peuvent être évaluées par de simples tests appliqués à chacune de ces grandes fonctions, Par exemple, le langage est testé par la dénomination d’images, la mémoire est évaluée par la mémorisation de mots qui devront être répétés à différents moments du bilan ou par la mémorisation d’images successivement désignées.  Ces tests ne servent pas à porter un jugement sur vos capacités cognitives mais à mettre en évidence de façon objective l’existence d’un trouble et son mécanisme. Le bilan est réalisé par un professionnel en psychologie, formé à la passation  de ces tests et à leur interprétation : il s’agit du neuropsychologue.

En moyenne, la passation d’un bilan neuropsychologique dure 1h30 et se déroule dans une atmosphère apaisée. Si vous êtes fatigués lors de la réalisation des tests, le neuropsychologue pourra vous proposer de faire une pause. Il tiendra compte dans son interprétation, de  votre niveau d’anxiété et de fatigue 

On n’attend pas que toutes vos réponses soient exactes. Le neuropsychologue communiquera les résultats de votre bilan à votre médecin référent, qui adaptera au mieux votre traitement et prescrira éventuellement une rééducation.

 

Mme Stéphanie Dornier, Neuropsychologue, Service Neurologie 2 – Mazarin, GH Pitié-Salpêtrière, Paris

 

 

 

 

 

28 mai 2015

Autres actualités

Soutenir l'ARTC
  • Page Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Contact
  • Rss

Côté pratique

Guide du patient, adresses, numéros utiles...
>> Lire la suite

La lettre de l'ARTC

Découvrez en ligne
la lettre bi-annuelle de l'ARTC
>> Lire la suite

ARTC TV

Découvrez les vidéos réalisées par l'ARTC
>> Lire la suite

Partagez !

Aidez nous à faire connaître l'action de l'ARTC
>> Lire la suite